Actualité du groupe et du club de lecture

ATTENTION: depuis avril 2020 l'organisation se fait sur un mode webinaire pour lesquelles nous vous référons à une page dédiée (tous les logins fonctionnent).

Remarques, certaines informations sont confidentielles. Les membres du groupe sont donc invités à se connecter pour avoir accès à toutes les actualités et documents partagés.

Pour participer à une réunion du groupe par vidéoconférence contactez-nous et référez-vous à la procédure de connexion.

REM : lorsque vous cliquez sur un titre, l'article s'affiche tout en bas de la page... il faut scroler...

Détail

< Reproductibilité des activations cérébrale lors des hallucinations acoustico-verbales en IRMf
25.03.2013 10:26 Il y a : 9 yrs
Catégorie : Neuro-crypto
Auteur : Paulo Loureiro de Susa

Sujet de thèse proposé à l'école doctorale Sciences de l'ingénieur par Daniel et Paulo

Imagerie quantitative du cerveau avec correction prospective du mouvement en temps réel


Directeur de Thèse : Daniel GRUCKER, PU-PH
Co-encadrant de thèse : Paulo LOUREIRO de SOUSA, IR
Daniel GOUNOT, MCU-PH
Contact : 03 68 85 40 41

L’imagerie par Résonance Magnétique Nucléaire (RMN/IRM) est devenue la modalité de choix pour les études neurologiques chez l’adulte à cause de sa bonne résolution spatiale et de différentes possibilités de contrastes, qui permettent de quantifier les processus biologiques sous-jacents. Néanmoins, l’imagerie du cerveau des enfants est complexe, en partie à cause des mouvements possibles lors de l'acquisition, mais aussi en raison de la petite taille des structures. Or, le bénéfice de l’augmentation de la résolution spatiale est visible uniquement si l’effet du mouvement sur les images est éliminé. Des méthodes de correction à posteriori permettent de palier partiellement ce problème, mais sont moins efficaces que les méthodes prospectives de correction en temps réel. L’utilisation des capteurs de position du crâne, optiques ou magnétiques, permet la détermination des mouvements dans l’IRM. L’objectif de ce projet est donc de coupler une correction prospective du mouvement avec une méthode d’imagerie de la myéline. Le but est d’arriver à une méthode robuste pour étudier la maturation cérébrale. Ce projet nécessite une compréhension de la physique de l’IRM, des séquences d’imagerie, des capteurs et de leur interfaçage. Le travail comprendra donc :

  1. La mise en place de capteurs de mouvement du crâne et leurs caractérisations (précision, reproductibilité, interférence avec l’IRM).
  2. La modification des séquences d’imagerie de façon à inclure la correction de mouvement (apprentissage du logiciel IDEA (SIEMENS) et de l’interfaçage avec l’IRM).
  3. La manipulation (programmation numérique et calcul analytique) de modèles physiques décrivant les modifications du signal RMN en fonction de la quantité de myéline.

Effectuer une recherche

Veuillez entrer un mot-clé.

Toutes les actualités

20.03.2013

Réduction des effets psychoactifs de la ketamine par la lamotrigine et la risperidone : une étude en pharmaco IRM

Un exemple de stratégie développée par les laboratoires pour s'assurer de l'efficacité de leur molécules avant les coûteuses études pivot[En savoir plus]

Catégorie : Lecture, Neuro-crypto

19.03.2013

UE Neuroimagerie rénovée en 2013

Appel à contribution du groupe neuro-crypto pour cette UE qui prend le relais de l'UE dirigée par Daniel jusqu'à cette année. On la souhaiterait massivement orientée sur l'e-learning et destinée à nous attirer les meilleurs...[En savoir plus]

Catégorie : Neuro-crypto

12.03.2013

Sujet de thèse proposé à l'école doctorale vie et santé pour 2013

Les réseaux de repos sont-ils réellement activés ? Relation connectivité - activité (rCBF) des réseaux de repos au travers des âges : une étude en IRM fonctionnelle chez l'homme[En savoir plus]

Catégorie : Neuro-crypto

Afficher les résultats 15 à 17 sur un total de 17
<< Première < Précédente 1-7 8-14 15-17 Suivante > Dernière >>