Actualité du groupe et du club de lecture

ATTENTION: depuis avril 2020 l'organisation se fait sur un mode webinaire pour lesquelles nous vous référons à une page dédiée (tous les logins fonctionnent).

Remarques, certaines informations sont confidentielles. Les membres du groupe sont donc invités à se connecter pour avoir accès à toutes les actualités et documents partagés.

Pour participer à une réunion du groupe par vidéoconférence contactez-nous et référez-vous à la procédure de connexion.

REM : lorsque vous cliquez sur un titre, l'article s'affiche tout en bas de la page... il faut scroler...

Détail

< Precuneus as the core of the DMN - critique d'article
02.07.2014 18:19 Il y a : 8 yrs
Catégorie : Formation, Lecture, Neuro-crypto, Recherche

Les réseaux de repos en IRMf dans les troubles de la conscience

Présentation aux journées de la FMTS du 1er juillet 2014


Roquet D, Foucher JR, Froehlig P, Pottecher J, Schenck M, Schneider F, Kremer S

Le coma n'est pas un état stable, parmi ses évolutions communes, l'une est particulièrement fréquente, c'est l'état végétatif, la seconde est plus rare, c'est le locked-in syndrome. Il doivent néanmoins être différenciés car si les patients locked in sont conscients et n'ont simplement plus l'usage de leur motricité pour échangé avec leur environnement, les patients en état végétatif ne bougent pas par absence d'activité mentale consciente. Malgré une telle différence, ils sont cliniquement difficile à distinguer et les outils diagnostiques restent insuffisants. Il s'en suit un retard de l'ordre de 2.5 mois pour diagnostiquer un locked in syndrome. Parce que certaines fonctions cérébrales sont conservées dans ce dernier cas, nous avons postulé que les réseaux spontanément actifs lors de l'état de veille au repos seraient identifiables en IRM fonctionnelle de la même façon qu'il se sont chez des sujets sains. Cela ne serait pas la cas chez des patients en état végétatif.

Nous avons réalisé une imagerie fonctionnelle au repos en RMN chez 3 patients atteints de locked-in syndrome, 15 patients dans un état végétatif et 19 sujets sains. L'analyse des réseaux spontanément actifs a monté que la différence était effectivement très significative. Mais certains réseaux étant présents dans de rares cas de patients en état végétatif, cela ne constituait pas un test diagnostic suffisamment spécifique. En revanche l'analyse du type de réseau activé a mis en évidence que certains d'entre eux, communément présent chez les sujets sains, ne s'observaient que chez les patients en locked in, et jamais chez les patients en état végétatifs. Il y a là non seulement matière à un test diagnostic sensible et spécifique, mais cela renseigne un peu plus sur les structures qui pourraient sous-tendre la conscience réflexive et préréflexive chez l'homme.

Voir la présentation


Effectuer une recherche

Veuillez entrer un mot-clé.

Toutes les actualités

20.03.2013

Réduction des effets psychoactifs de la ketamine par la lamotrigine et la risperidone : une étude en pharmaco IRM

Un exemple de stratégie développée par les laboratoires pour s'assurer de l'efficacité de leur molécules avant les coûteuses études pivot[En savoir plus]

Catégorie : Lecture, Neuro-crypto

19.03.2013

UE Neuroimagerie rénovée en 2013

Appel à contribution du groupe neuro-crypto pour cette UE qui prend le relais de l'UE dirigée par Daniel jusqu'à cette année. On la souhaiterait massivement orientée sur l'e-learning et destinée à nous attirer les meilleurs...[En savoir plus]

Catégorie : Neuro-crypto

12.03.2013

Sujet de thèse proposé à l'école doctorale vie et santé pour 2013

Les réseaux de repos sont-ils réellement activés ? Relation connectivité - activité (rCBF) des réseaux de repos au travers des âges : une étude en IRM fonctionnelle chez l'homme[En savoir plus]

Catégorie : Neuro-crypto

Afficher les résultats 15 à 17 sur un total de 17
<< Première < Précédente 1-7 8-14 15-17 Suivante > Dernière >>