Critères diagnostiques pour les troubles psychotiques aigus et transitoires selon la CIM-10 (code F23)

A. Critères d'inclusion avec par ordre d'importance décroissante :

  1. Caractère "aigu" de la survenue du trouble (≤ 2 semaines), qui définit le groupe dans son ensemble.
    • Le délai correspond au temps au bout duquel les symptômes psychotiques sont évidents, perturbent la vie quotidienne ou amènent le sujet à consulter. Les symptômes peuvent toutefois continuer à s'aggraver après ce délai. Le critère de durée ne tient pas compte de la phase prodromique (anxiété, dépression, retrait social ou perturbations modérées du comportement).
    • Le pronostic serait d'autant plus favorable que le début est plus aigu, de sorte qu'il est conseillé de spécifier si le début était "brutal" (installation ≤ 48 heures).
  2. Syndromes typiques (cf. sous-types)
  3. Facteurs de stress aigu (cf. codage).

B. Critères d'exclusion :

  1. Exclusion d'un épisode maniaque (F30) ou dépressif (F32). Des symptômes affectifs manifestes peuvent toutefois être présents par moments, mais ne remplissent pas les critères de durée.
  2. Atteinte cérébrale manifeste ou apparaissant au cours d'une épilepsie (F06.2)
  3. Intoxication ou un sevrage à une substance psycho-active (F1x.5).

REM : Ce trouble est spécifique à la CIM-10 et si la traduction du DSM-4R en est le trouble psychotique bref, certains seraient en fait rangés dans les troubles schizophréniformes.

Vers le haut

Critères pour le sous-type

Il y a 4 sous-types qui différent par l'importance de leur caractère polymorphe (changements fréquents de type et d'intensité de symptômes psychotiques ou affectifs, d'un jour à l'autre, voire d'un moment à l'autre) et/ou par l'importance de leur symptômes schizophréniques ou délirants (F23.0, F23.1, F23.2, F23.3). Deux sous-types sont réservés aux formes autres et SAI.

Le sous-type définit le chiffre de codage après le point.

Trouble psychotique aigu polymorphe sans symptômes schizophréniques (F23.0)

  1. Remplit le critère de durée d'installation du trouble.
  2. Symptomatologie polymorphe.
  3. Ne répond pas aux critères d'un trouble de l'humeur.

Cette forme est censée recouvrir la bouffée délirante ou la psychose cycloïde sans symptômes schizophréniques.
Quand les symptômes persistent ≥ 3 mois, le diagnostic doit être modifié : trouble délirant persistant (F22.-), autre trouble psychotique non organique (F28)...

Trouble psychotique aigu polymorphe avec symptômes schizophréniques (F23.1)

  1. Remplit les critères de trouble psychotique aigu polymorphe.
  2. Symptômes typiquement schizophréniques présents de façon régulière.

Cette forme est censée recouvrir la bouffée délirante ou la psychose cycloïde avec symptômes schizophréniques.
Quand les symptômes persistent ≥ 1 mois (notez la différence avec le précédent) le diagnostic doit être modifié pour celui de schizophrénie (F20.-).

Trouble psychotique aigu d'allure schizophrénique (F23.2)

  1. Rempli le critère de durée d'installation du trouble.
  2. Symptômes typiquement schizophréniques présents de façon régulière.
  3. Ne répond pas aux critères de polymorphie.

Quand les symptômes persistent ≥ 1 mois (notez la différence avec le précédent) le diagnostic doit être modifié pour celui de schizophrénie (F20.-).

Autres troubles psychotiques aigus, essentiellement délirants (F23.3)

  1. Remplit le critère de durée d'installation du trouble.
  2. Présence d'idées délirantes ou d'hallucinations, persistant la plupart du temps.
  3. Ne répond ni aux critères de schizophrénie (F20.-) ni à ceux d'un trouble psychotique aigu polymorphe (F23.0).

Cette forme inclut la psychose (paranoïaque) psychogène et les réactions paranoïaques.
Quand les idées délirantes persistent ≥ 3 mois, le diagnostic doit être modifié pour celui de trouble délirant persistant (F22.-). Si seules les hallucinations persistent ≥ 3 mois, le diagnostic doit être modifié pour celui de "autre trouble psychotique non organique" (F28).

Autres troubles psychotiques aigus et transitoires (F23.8)

Classer ici tout autre trouble psychotique aigu ne pouvant être classé en F23.0 à F23.3, p. ex. un état psychotique aigu avec idées délirantes ou hallucinations marquées mais passagères. Classer ici également les états d'agitation indéterminés, au sujet desquels on ne dispose pas d'informations plus précises, et sans élément en faveur d'une étiologie organique.

Trouble psychotique aigu et transitoire, sans précision (F23.9)

Psychose réactionnelle brève Sans Autre Information (SAI)

Vers le haut

Codage du facteur de stress associé

Un facteur de stress aigu associé, signifie que les premiers symptômes psychotiques sont survenus dans les 2 semaines qui ont suivi le facteur de stress (reconnu comme tel par le groupe culturel).

  • sans facteur de stress aigu associé (F23.x0)
  • avec facteur de stress aigu associé (F23.x1)

Dans le DSM4R cet élément est référencé sur l'axe 4.

Vers le haut