La dépression indifférente

"Classification des psychoses endogènes"
Karl Leonhard
Traduction en cours

Seul le résumé est librement accessible, il faut être logué pour accéder à l'extrait complet.

Vers le haut

Résumé

La dépression indifférente se caractérise par une dépression de l'humeur, accompagnée par le sentiment d'un appauvrissement des émotions et de la volonté, qui est plus subjectif que reconnaissable objectivement. Les émotions psychiques supérieures, non seulement la joie, mais aussi la peine, perdent de leur profondeur. Par dessus tout, c'est l'empathie, la capacité à compatir ou à sympathiser avec les autres, qui est subjectivement perdue. Les patients peuvent se plaindre de façon animée, mais dans l'ensemble on objective un manque de participation émotionnelle, une indifférence, et une réduction des initiatives. Les autres symptômes dépressifs ne jouent pas de rôle dans le tableau clinique, à l'exception des auto-accusations qui découlent de leur indifférence, facile à comprendre sur le plan psychologique. La dépression est moins profonde que dans les autres formes pures et les tentatives de suicide sont moins fréquentes. Une évolution chronique est possible, sans que le tableau clinique en soit modifié. Je n'ai rien pu constater de particulier en ce qui concerne le morphotype, les patients souffrant de dépression indifférente étaient tout autant leptosome que pycnique.

Vers le haut